Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le BLOG de René KIMBASSA

Actualités & Politique

Ukraine & Otan

Zelensky demande l’adhésion de l’Ukraine à l’Otan. Le secrétaire général, Jens Stoltenber, répond que ce n’est pas la priorité

Au moment où le président Poutine signe l’adhésion à la Russie des Républiques populaires de Donetsk, Lougansk et des régions de Kherson et Zaporijia, le président Zelensky s’est mis en scène dans une vidéo sur Telegram et a déclaré : « De facto, nous avons déjà fait notre chemin vers l’Otan (…) Nous avons déjà prouvé notre conformité aux normes de l’Alliance. […] Nous faisons un pas décisif en signant la candidature de l’Ukraine en vue d’une adhésion accélérée à l’Otan. »

Nous rappelons à nos lecteurs que si l’Ukraine adhère à l’Otan, cela entraînera automatiquement une guerre mondiale selon l’article 5 du traité de Washington. "La défense collective implique que si un pays de l’Otan est victime d’une attaque armée, chaque membre de l’Alliance considérera cet acte de violence comme une attaque armée dirigée contre l’ensemble des membres et prendra les mesures qu’il jugera nécessaires pour venir en aide au pays attaqué."

Après cette demande d’adhésion rapide de Kiev à l’Otan, Jens Stoltenberg répondait aux questions des journalistes lors d’un point presse du 30 septembre 2022. Le secrétaire général n’est pas sur la même longueur d’onde que le président ukrainien : « Les décisions d’adhésion doivent être prises par tous les membres de l’Otan, cette décision est prise par consensus. Maintenant, nous nous concentrons sur le soutien immédiat à l’Ukraine pour se défendre contre l’invasion brutale de la Russie, et c’est l’objectif principal des alliés de l’Otan. »

C’est une fin de non-recevoir des plus claires. L’objectif principal, pour Jens Stoltenberg, n’est pas l’adhésion de l’Ukraine à l’Otan. Un dur revers pour Kiev… après avoir perdu une superficie de plus de 90 000 kilomètres carrés qui représente 15 % de l’Ukraine, Volodymyr Zelensky perd, à nouveau, la face aux yeux du monde.

Alors que Vladimir Poutine appelle à un cessez-le-feu — un geste pour montrer à ses partenaires économiques et politiques qu’il veut la paix —, Zelensky a déclaré vendredi qu’il était toujours prêt à entrer en pourparlers avec la Russie, mais pas tant que Poutine resterait président. Il déclare ainsi vouloir continuer à s’engouffrer dans la guerre comme le souhaite aussi Ursula von der Leyen, en entraînant avec eux tous les peuples européens.

Ukraine & Otan
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article